Un grand merci à Akko de m’avoir envoyé ce clavier pour ce test. Dans celui-ci je vous partage mon avis objectif, qui découle d’une semaine de test où j’utilise exclusivement ce clavier, quelle que soit mon activité. Mes activités principales sont la rédaction d’articles, la navigation web ainsi que mes sessions de jeu.

Le 3068 de chez Akko, c’est un de leur modèle phare, qui existe depuis un moment, et qui a vu ses déclinaisons se multiplier au cours de ces dernières années. Le modèle qui m’a été confié est le Black & Gold, en ISO, doté de switches Akko CS Jelly Pink, à ne pas confondre avec les Sakura Jelly, qui eux sont bien plus légers.

Le clavier m’a été livré sous une dizaine de jours, et coûte environ 90 euros.

Le contenu

Le clavier est très bien emballé et ne risque pratiquement rien durant le transport. Celui-ci est bien sécurisé en place avec du polystyrène et possède un carter en plastique anti poussière. Cela s’avère très pratique si vous avez des animaux de compagnie pour éviter que les poils ne se logent sous vos touches.

Avec ce clavier, vous recevrez également un tout autre set de touches, ainsi que des touches et novelties si vous souhaitez personnaliser celui-ci, un câble usb-C d’assez bonne facture, ainsi qu’un keycap et un switch puller.

Le layout de ce clavier est donc ISO, mais malheureusement le keycap set est lui toujours en Qwerty et il vous faudra trouver un set de touches AZERTY ISO pour profiter de votre clavier 100% en Français (sachez qu’une fois le clavier connecté, celui-ci est d’ors et déjà en AZERTY, il n’y a donc que l’aspect visuel AZERTY qui est manquant physiquement).

Vous pourriez aimer :  Lubrifier ses switch : pourquoi et comment faire ?

Le clavier est en plastique, qui est assez robuste et ne bouge pas pendant la frappe grâce à ses pieds anti-dérapants. Comme précisé précédemment, il est doté de switches Jelly Pink qui se rapprochent grandement de Cherry MX Rouges par exemple. Il contient des stabilisateurs purple de chez Akko, qui d’après les différents témoignages que j’ai pu recueillir, sont les meilleurs de la marque.

Pour ce qui est du RGB, il s’agit d’un RGB par switch orienté Nord, mais qui est assez courant sur cette gamme de produit.

Le branchement USB est situé au centre, et détachable si vous souhaitez utiliser le clavier en Bluetooth.

Les stabilisateurs sont de bonne qualité, mais il manque un petit quelque chose, comme pour les switches. Pour les rendre impeccables, je ne peux que vous recommander de lubrifier vos switches.

Pour ce qui est de l’autonomie, ce clavier tient à peu près 30 heures pour moi, quasiment 3 jours d’utilisation. Pour ce qui est de la charge, celle-ci est assez lente mais il suffit de garder un câble USB à portée et le tour est joué. Petit bémol cependant, le témoin de charge situé à droite est un peu trop discret à mon goût, et cela m’a valu quelques déconnexions quand la batterie était à plat.

Les Keycaps sont en PBT, et sont donc très robustes et sont censées être plus durables.

La plate du clavier est en sandwich entre deux couches de mousse, ce qui rend la frappe très agréable et assez discrète pour un clavier mécanique.

Vous pourriez aimer :  Tout savoir sur les claviers custom

Via le software, vous pourrez assigner des macros, régler vos paramètres RGB et aussi créer des profils selon vos envies.

Au final, c’est un bon concurrent que l’on à aujourd’hui, qui se place assez bien en terme de tarif et de proposition. Le vrai point fort de ce clavier est le son qui est véritablement un des meilleurs que j’ai entendu d’un clavier à peine sorti de sa boîte. D’autant plus que si cela ne vous suffit pas, il vous sera toujours possible de le modifier à votre guise en lubrifiant les switches et en modifiant les stabilisateurs.