Merci à Epomaker de m’avoir envoyé ce clavier pour faire mon test. Dans ce test je vous partage mon avis objectif, qui découle d’une semaine de test où j’utilise ce clavier au quotidien, principalement pour la rédaction d’articles, ma navigation web de tous les jours mais également mes sessions de jeu.

Le TH66 est le tout nouveau clavier sans fil 65% de chez EPOMAKER. Il possède de nombreux atouts et est le fruit de nombreuses années d’expérience de l’entreprise pour proposer un clavier de bonne qualité, avec un maximum de fonctionnalités tout en conservant un prix très attractif.

Vous pourrez retrouver ce clavier décliné avec 5 switches Gateron Pro différents, à savoir Black, Blue, Brown, Red mais également Yellow, au choix. Pour ma part j’ai reçu la version Gateron Pro Brown, qui n’est pas sans me déplaire.

Il est livré avec un dongle USB, un keycap/switch puller traditionnel, ainsi qu’un câble USB-C tressé d’1m50, ainsi qu’une protection anti-poussière qui s’avère pratique lorsque vous êtes amenés à laisser votre clavier. Personnellement je trouve le câble légèrement trop court pour mon setup, mais il est néanmoins de bonne qualité. Cela reste tout de même accessoire étant donné la présence d’un mode Bluetooth 2,4 et 5Ghz.

Le contenu du package

Combien ça coute ?

Pour ce clavier pas de surprises. Si vous le commandez directement depuis le site d’EPOMAKER en Chine, il mettra plus ou moins une dizaine de jours à arriver chez vous. C’est à peu de choses près ce que l’on observe lors des commandes auprès d’Aliexpress par exemple. Malgré le prix en dollars, votre clavier partira bien de chez EPOMAKER directement. Pour ma part, comme toutes mes commandes en Chine, je n’ai pas eu de frais de douane à régler.

Il revient donc à 89,99$ (à peu près 86€), avec frais de ports gratuits par YunExpress.

Matériaux et composants

Le boîtier est en polycarbonate avec un aspect fumé. La plate est en métal, et c’est elle qui fait la majeure partie du poids du clavier.

Personnellement je suis fan du boîtier et son format, j’ai gagné pas mal de place sur mon bureau lors de son utilisation, et son look permet de conserver un style assez discret que j’affectionne particulièrement.

Vous pourriez aimer :  ACR Pro 68, le dernier 65% de chez Akko !

Ce clavier possède du RGB situé sous les switches, et pas underglow, ce qui aurait pu être un plus, étant donné le boîtier en polycarbonate fumé. Pour ce qui est du RGB, je ne suis pas un grand fan en général mais les différents modes sont assez ludiques, nous en parlerons plus bas dans l’aspect software du clavier.

Conception

Le TH66 est présenté ici avec un montage gasket (gasket style mounting system) qui est un montage dans ce cas là basé sur la partie haute du clavier, renforcé par endroit avec des joints, qui ont pour but d’amortir la frappe. La position du port USB-C se situe sur la gauche du clavier.

Stabilisateurs

Sur ma version du clavier, les stabilisateurs étaient assez convaincants sans modifications, un peu de jeu est présent sur la barre espace, mais sans plus. Ces stabilisateurs sont pré-lubrifiés en usine, et la barre espace possède des renforts en silicone, pour limiter au maximum la sonorité creuse que la touche pourrait avoir. Avec le profil MDA des keycaps, la sonorité s’en voit certes changée, mais sans plus.

Les touches du clavier

Pour ce clavier, EPOMAKER a pris le parti d’installer des touches au profil MDA, fabriquées en PBT Doubleshot. Les touches sont de bonne facture, les novelties sont assez sympa, juste un léger bémol pour le choix des légendes sur la croix directionnelle, qui ressortent difficilement de par leurs coloris. Ce n’est pas un profil que j’ai l’habitude d’utiliser, mais au bout d’une bonne journée, on commence déjà à prendre les bons réflexes musculaires.

L’encodeur quant à lui, vous permet de régler le volume en le tournant, ou bien mettre le son en sourdine, en appuyant dessus.

L’intérieur du clavier

Pour ouvrir le clavier, il vous faut au préalable retirer l’encodeur rotatif, en tirant simplement dessus. Une fois retiré, vous pourrez déclipser les tabs dissimulés tout autour de celui-ci.

Dans la partie supérieure du boîtier, des petits joints sont calés, pour apporter une flexibilité supplémentaire à la frappe. Pour moi, les joints sont trop rigides pour apporter assez de flexibilité si c’est la frappe que l’on recherche, mais cela est sûrement dû aux contraintes pour les insérer dans les orifices prévus à cet effet.

Vous pourriez aimer :  Knob Goblin, un petit build !

En le retournant à nouveau, vous pourrez enlever le PCB en faisant attention à ne pas abimer le câble qui relie votre PCB à sa batterie.

Vous retrouverez donc de la mousse préinstallée dans le clavier, qui réduit légèrement le côté creux de la sonorité du clavier. Je l’ai trouvée particulièrement efficace malgré sa fine épaisseur.

Sous cette mousse, vous retrouverez la batterie de 2200mah comprise dans le clavier.

Venons-en au montage de ce clavier. Le design de la plate est plutôt unique, car la plate est très épaisse pour un clavier de ce style. Une mousse est également présente entre la plate et le PCB, pour atténuer le son et procurer une frappe plus flexible. Pour être honnête, l’expérience de frappe est plus rigide que flexible, malgré toutes les fonctionnalités qui lui ont été apportées. Ce n’est pas un défaut, simplement une préférence, et cette frappe ne me dérange pas plus que ça.

Le circuit imprimé est Hotswap, vous pourrez donc changer les switches à votre guise, si ceux d’origine de vous conviennent pas ou plus. Petite particularité originale de ce circuit imprimé, c’est que les switches sont orientés vers le Sud sur toutes les rangées sauf la première qui est orientée vers le Nord. Pour rappel les switches orientés vers le Nord ont parfois des soucis de compatibilité avec certains profils de touches. Pour ma part j’ai testé ce clavier avec un set de touches au profil cherry, le GMK Redacted, et je n’ai eu aucun soucis.

Software

Quand vous branchez le clavier pour la première fois, il est directement configuré selon vos préférences, pour moi il s’est donc directement paramétré en AZERTY. Le logiciel disponible sur le site d’EPOMAKER vous permet de régler les effets RGB, assigner des macros ainsi que de réattribuer les touches que vous désirez. Le logiciel est très simple d’utilisation, on déplorera juste l’absence de profils préenregistrés, qui nous aurait permis de passer en QWERTY en deux clics. C’est toujours possible, mais cela vous prendra un peu plus de temps, de configurer les touches une à une.

Vous pourriez aimer :  Knob Goblin, un petit build !

Le logiciel met l’accent sur le RGB, qui est très fourni et auquel je me suis laissé prendre. Les effets sont très sympas et originaux, donc si vous êtes un fan de RGB vous devriez être conquis.

Petit bémol, l’application à parfois du mal à détecter votre clavier, et il faut déconnecter à plusieurs reprises votre clavier afin que le logiciel le prenne en compte. C’est un point qui sera sûrement réglé dans le logiciel après mises à jour.

Test Sonore

D’entrée de jeu, ce clavier est très convaincant au niveau sonore. Grâce aux touches au profil MDA, le son produit par ce clavier est assez grave, et résonnante dans la touche. Autre bon point, les modifications apportées au clavier en terme d’acoustique lui permettent une utilisation sans exercer un trop gros niveau sonore.

Si vous souhaitez démarrer avec ce clavier comme base, vous pourrez par exemple modifier la couche de mousse présente au fond du clavier et la remplacer par une mousse plus épaisse ou plus dense, en faisant bien entendu attention à ce que celle-ci ne vous gêne pas lors de la fermeture du clavier.

Conclusion

EPOMAKER frappe très fort avec ce clavier. L’objectif est clairement de proposer un clavier reprenant tous les codes les plus appréciés des hobbyistes, à savoir le montage “gasket” qui procure une sonorité plus faible mais plus grave, la présence de stabilisateurs de qualité, un profil de touches qui accentue cette sonorité, un mode sans fil mais également des modes RGB qui raviront même les plus grands fans de Jean Michel Jarre.

Bravo à EPOMAKER pour avoir construit un clavier vraiment idéal pour les débutants, le tout dans un budget plus qu’abordable, pour un format de clavier plus que conccurentiel.

N’hésitez pas à consulter également la boutique Amazon en ligne d’EPOMAKER juste ici ! Vous pourrez y trouver tous leurs claviers, switches et keycaps.