Un clavier mécanique de bonne qualité peut avoir une durée de vie au delà des 10 ans aisément si celui-ci est bien entretenu. Cependant, si vous ne nettoyez pas régulièrement votre clavier mécanique, la saleté et la poussière viendront à bout de vos composants, le rendant ainsi obsolète. Nettoyer votre clavier est l’entretien le plus important de votre clavier, mais vous pouvez également l’améliorer en lubrifiant vos switch au passage.

Avant de procéder à quelconque nettoyage, veillez à bien débrancher votre clavier, pour éviter tout court-circuit et endommager celui-ci et/ou votre ordinateur.

Le petit nettoyage léger

Ce nettoyage est à faire toutes les deux semaines / un mois pour ne pas avoir d’accumulation de déchets sous les touches, et limiter le développement de germes dans le clavier. De plus, si vous ne nettoyez pas régulièrement votre clavier, les différents détritus vont s’attacher à la peinture ou au revêtement de votre clavier. Cela peut abîmer l’esthétique de votre clavier. De plus, il va de soi de limiter le partage de périphériques personnels.

1. Aspirer les saletés

Aspirer son clavier mécanique

Survolez dans un premier temps votre clavier avec votre aspirateur en puissance maximum, à peu près 5 centimètres au dessus du clavier pour aspirer toute la saleté de surface. Vous pouvez ensuite réduire la puissance de l’aspirateur et presser doucement sur les touches pour attraper les saletés incrustées entre les touches.

Cela peut être tentant, mais n’utilisez pas la brosse présente sur certains aspirateurs, car cela peut créer de l’électricité statique. De plus, faites bien attention à la puissance de celui-ci, qu’il ne décroche pas les touches de clavier à son passage.

2. Nettoyer les touches et le boîtier

Nettoyer ses touches de clavier au pinceau

Une fois l’aspirateur terminé, vous pouvez vous munir d’un chiffon microfibre humide pour nettoyer votre clavier. Insistez bien sur les touches pour les décrasser, et également sur les rainures du boîtier. N’utilisez pas une serviette trop humide car de l’eau pourrait s’infiltrer entre les touches. Si cela est le cas, laissez le clavier sécher dans un endroit sec, et à l’abri du soleil, pour éviter les traces d’eau.

Vous pourriez aimer :  Guide complet sur les touches de clavier custom

3. Sécher le clavier

Pour sécher votre clavier, munissez-vous de la deuxième serviette microfibre et séchez correctement celui-ci. N’utilisez pas de feuilles d’essuie-tout car sa surface rugueuse peut créer des micro-rayures.

Bien qu’utiliser une bombe d’air comprimée semble une bonne idée, elle ne l’est pas du tout pour deux raisons; la première est que l’ai comprimée est très froid quand celui-ci sort de la bombe, et que cela peut créer de la condensation dans le clavier. La deuxième est que cela peut pousser la poussière directement dans les switch, et donc les endommager.

Le nettoyage de clavier vigoureux

La saleté contenue dans un clavier mécanique peut être assez persistante, et le nettoyage léger peut ne pas suffire. Dans ce cas là un nettoyage plus rigoureux sera de vigueur.

1. Retirer et nettoyer les touches

Retirer les touches de son clavier

Pour nettoyer les touches de votre clavier, vous aurez besoin d’un outil pour les retirer facilement, sans abîmer le reste. Vous pouvez ensuite vous munir d’un récipient avec du savon et de l’eau chaude, et de frotter les touches une à une avec une brosse a dents. De cette manière, vous enlèverez les huiles corporelles et déchets présents sur les touches. Laissez les touches sécher dans un endroit sec, sans soleil direct.

2. Nettoyer entre les touches de clavier

Dans un premier temps, munissez vous d’un coton-tige sec pour remuer les contaminants présents entre les touches. Ne forcez surtout pas sur les tâches tenaces, car le coton tige peut rayer rapidement le boîtier. De plus, cela peut mettre du coton dans les switch, les empêchant d’être aspirés par la suite.

Ensuite, munissez vous de votre aspirateur, avec une buse plus fine si possible. De cette manière les contaminants remués précédemment pourront être aspirés efficacement.

Vous pourriez aimer :  Combien coûte un clavier mécanique custom ?

S’il reste des endroits collants, utilisez une serviette micro-fibre humide pour retirer tout excédent.

3. Séchage et remontage

Pour le séchage, placez le clavier a plat retourné afin d’éviter que le clavier prenne la poussière en attendant que les touches soient sèches. Vous pouvez ensuite replacer les touches de clavier sèches sur le clavier, et repasser un coup de micro-fibre humide sur la totalité du clavier. Séchez ensuite la totalité à l’aide d’une autre micro-fibre sèche, et évitez les essuie-tout, car ils déposent plus de matière sur le clavier.

Le nettoyage avancé

Ce nettoyage est réservé pour les achats d’occasion de claviers très sales, intérieurement et extérieurement. Pour celui-ci, vous pouvez déjà effectuer les deux premières tâches du précédent nettoyage.

1. Nettoyage des touches

Le nettoyage de touches se fera quant à lui avec un nettoyeur à ultrason. Il s’agit simplement d’un bac remplit d’eau, remué à l’aide d’ultrason. Super efficace, celui-ci peut décoller la quasi-totalité des déchets accrochés aux touches, sans altérer la matière de celle-ci.

Nettoyeur ultrason pour touches de clavier

2. Démontage du boîtier

Laissez ensuite sécher vos touches à l’envers dans un endroit sec. L’évaporation de l’eau dans les touches peut durer un certain moment.

Vous pouvez ensuite attaquer le démontage du boîtier. Retournez le et dévissez les quelques vis apparentes. Placez les dans un récipient afin de pas les perdre. Si celles-ci sont de longueurs différentes, prenez des photos au cours du démontage pour faciliter le remontage qui suivra.

Une fois le clavier démonté, vous pourrez constater l’étendue des dégâts sur le circuit imprimé et l’intérieur du boîtier.

Pour l’intérieur du boîtier munissez vous de votre aspirateur pour enlever la majeure partie des détritus. Si vous avez une brosse compatible, ce n’est que mieux car cette partie ne craint pas l’électricité statique. Si toutefois quelques résidus s’avoueraient persistants, cette partie peut être immergée dans de l’eau savonneuse. Attention toutefois à ne pas utiliser d’eau trop chaude, sans quoi la forme du boîtier pourrait changer à cause de la température. Laisser sécher comme les touches au préalable.

3. Nettoyage du circuit imprimé / plaque de pression

Il existe plusieurs montages différents sur des claviers mécaniques, mais la plupart du temps une plaque de pression vient accoler les touches au circuit imprimé.

Pour nettoyer celle-ci, vous devrez vous munir d’une brosse pour désincruster les saletés entre les touches. Ne vous approchez pas des switch, car les poils de la brosse pourraient pousser la poussière dans les switch.

Comme précédemment, Si un endroit est tâché ou collant, munissez vous de votre microfibre humide pour enlever tout ça, et évitez d’approcher les switch.

Pour le séchage, retournez les éléments pour les laisser sécher, et éviter les amas de poussière.

4. Désassembler les switch

Si vous désirez aller plus loin et nettoyer les switch, sachez que cela est souvent superflu, car cela prend énormément de temps et la plupart des switch ne laissent pas entrer de corps étrangers.

Néanmoins si vous êtes déterminé, identifiez dans un premier temps si les switch sont soudés ou bien swappable.

S’ils sont soudés, il vous faudra donc les déssouder. Nous abordons ce sujet dans notre article « Comment lubrifier ses switch ?« . En résumé, si vous n’êtes pas bien équipés, nul besoin de pousser le vice en voulant dessouder vos switch. De plus vous risqueriez de les abîmer, et cela vous obligerait à les remplacer.

Pour nettoyer l’intérieur du switch, utiliser un pinceau très fin, et n’agitez qu’aux endroits que vous jugez sales, car s’il contient du lubrifiant vous pourriez dégrader le switch en lui-même.

Et voilà ! Quel que soit le nettoyage que vous aurez choisi d’effectuer, vous verrez directement la différence. Pensez à entretenir vos équipements avant d’en changer !